N. Benedetti

Nouvel artiste de la galerie 

Né en 1973, cet artiste a été présenté dans plusieurs galeries et expositions, en France et à l’étranger (Toulouse, la Rochelle, Nantes, Genève, Marseille, Annecy, …) depuis 1990.

Il nous invite à découvrir sesdeux univers qui se croisent et se répondent.

le premier, c’est celui qu’il appelle tout simplement ses « petits bonhommes », des petits personnages très identifiables qui nous touchent par leur simplicité, leur candeur, leur attente… Car voilà, ces petits êtres semblent en transit. Ils guettent, leurs grands yeux rivés vers le ciel. Des yeux écarquillés qui s’émerveillent et qui redoutent, qui nous posent question aussi.

Leur bouche n’est pas même esquissée ; le silence enveloppe donc ces personnages et les nimbe de davantage de mystère.

Dénués de tout artifice, nus mais très souvent asexués, humbles, sans aucun signe d’appartenance à un quelconque groupe, ils sont universels. Ils nous ressemblent… de l’intérieur : nos remises en question, nos doutes et nos espoirs.

Le temps ne laisse ses traces que sur les fonds. Que ce soit sur du métal oxydé, ou des fonds volontairement craquelés, à base de terre pour les arrimer à la réalité de notre monde, ils contrastent avec le côté lisse de ses personnages. Tour à tour déchirés, grattés, patinés, lumineux…. À l’image de nos vies… et de nos émotions !

Son deuxième univers se constitue de portraits ou de familles. Sereins, simples, une part d’enfance exacerbée et un regard captivant. Toujours hors du temps, dans un espace tout autant indéfini, souvent statiques, parfois même comme emmaillotés. Des personnages « totems » qui trouvent leur raison d’être non pas dans leurs actions mais dans ce qu’ils ont à nous dire. Ils nous observent, les yeux rivés aux nôtres, en prise directe avec notre sensibilité, notre intimité.

Pour N. Benedetti, ce n’est pas nous qui choisissons une œuvre, c’est elle qui nous choisit. En nous interpellant, en résonnant avec nos souvenirs, en tissant son lien avec nos émotions.

Sans titre (66×131 cm) – sur métal oxydé
Sans titre (84×104 cm) – sur métal oxydé
Sans titre (28×22 cm) – sur métal oxydé
Sans titre (100×70 cm) – sur toile
Sans titre (100×81 cm) – sur toile
Sans titre (100×81 cm) – sur toile
Sans titre (100×81 cm) – sur toile
Sans titre (106×86 cm) – sur métal oxydé
Sans titre (28×22 cm) – sur métal oxydé
Sans titre (106×86 cm) – sur métal oxydé
Sans titre (104×84 cm) – sur métal oxydé
Sans titre (52×42 cm) – sur métal oxydé
Sans titre (28×22 cm) – sur métal oxydé
Sans titre (28×34 cm) – sur métal oxydé
Grazia interiore (30×40 cm) – sur métal oxydé – VENDU